Les obstacles amovibles Omniflots®

Comparables aux enrochements dans le lit d’une rivière naturelle, les obstacles amovibles Omniflots®permettent de faire varier, à convenance, les mouvements d’eau dans un stade d’eau vive en fonction du public attendu (touristes, scolaires et compétiteurs).

C’est aujourd’hui le produit le plus souple en usage pour changer rapidement les difficultés de navigation d’une rivière d’eau vive.

Plus de 30 stades d’eau vive à travers le monde sont équipés du système d’obstacles mobiles Omniflots® dont 3 équipements olympiques.

Ces obstacles s’adaptent aussi bien à des rivières d’eau vive de moyenne difficulté que des parcours de niveau olympique à l’exemple des Jeux Olympiques de Sydney, d’Athènes ou de Pékin.

stades d'eau vive réalisés par Hydrostadium - obstacles mobiles 27 ans d’expérience

A la suite d’essais préalables dans des conditions extrêmes (canal de fuite d’une usine hydroélectrique en altitude) en 1991, la 1ère mise en service officielle a été effective en 1992 pour le stade d’eau vive marémoteur de Lannion (France).

Depuis 1992, il n’a pas été nécessaire de changer un seul obstacle Omniflots dans ce stade d’eau vive fonctionnant avec l’eau de mer mélangé à de l’eau douce et soumis aux crues de la rivière !

Le système d’obstacles Omniflots® est protégé par plusieurs brevets internationaux. Depuis la création des premiers obstacles Omniflots®, plusieurs générations d’obstacles mobiles se sont succédé avec succès.

obstacles mobiles omniflots

Les mouvements d’eau sont créés par un assemblage de pièces polyéthylènes de différentes hauteurs disposés dans le lit de la rivière. Ces obstacles mobiles sont simplement fichés dans des inserts et peuvent être verrouillés.

Un socle faisant office de support d’obstacles de 3 inserts coulisse à volonté sur les rails disposés dans le radier du lit de la rivière.

obstacles mobiles omniflots
1. Socle de fixation

Hydrostadium a créé un nouvel obstacle qui permet à la fois d’utiliser le système rail positionné sur l’ensemble du lit de la rivière et de garder l’usage et la souplesse de fonctionnement du système d’obstacles mobiles Omniflots®.

La structure renforcée en aluminium est fixée aux rails à l’endroit désiré. Cette structure est ensuite recouverte d’une enveloppe polyéthylène solidarisée par circlips la transformant ainsi en obstacle de fond.

fond rail obstacles mobiles
rail pour obstacles mobiles omniflots

Les bouchons destinés à obturer les inserts sont maintenus en place par l’intermédiaire d’un filetage également présent sur la partie supérieure de l’intérieur de l’insert. La face supérieure du bouchon est une forme en creux traversée par une barrette.

Insert pour Obstacles Mobiles Omniflots
2. Obstacles mobiles Omniflots® III
Plusieurs tailles, pour différentes variations

Disponibles en quatre hauteurs différentes, pour multiplier les types de variatons et un catalogue varié de couleurs.

Gestion des flux d'eau

Espace entre les obstacles contrôlable pour mieux gérer les débits de courant.

Pensés pour protéger les utilisateurs
Forme hexagonale

Forme hexagonale pour supprimer les espaces entre les obstacles.

Forme arrondie

Forme arrondie à chaque angle pour la sécurité des utilisateurs.

Enveloppe souple

Moulée en Polyéthylène Haute Intensité (PEHD), l'enveloppe reste une matière souple conçue pour absorber les chocs

conçus pour être mobiles transportables - légérs

Obstacles non lestés.
Poignées intégrées.

Système de fixation simple (un seul mouvement) et pérenne en milieu humide.

Simplicité de modification du positionnement des obstacles Omniflots® III.

Enveloppe en PEHD

Matière souple avec une résistance chimique et mécanique importante.


3 générations d'obstacles depuis 1992

1er aménagement d'un parcours d'eau vive

1989

Lancement du concept Obstacle Mobile

1990

Système Omniflots I & Insert I

1992

Stade d'eau vive JO de Sydney

2000

Stade d'eau vive JO d'Athènes / Omniflots II

2004

Système
Inserts II

2007

Stade d'eau vive JO de Pékin / Omniflots III

2008

Omniflots III avec système de fixation

2010

Plus d'une vingtaine de stades d'eau vive à travers le monde sont équipés du système d'obstacles mobiles Omniflots®.


Ces obstacles s'adaptent aussi bien à des rivières d'eau vive de moyenne difficulté que des parcours de niveau olympique à l'exemple des Jeux Olympiques.


Hydrostadium : conception & suivi de réalisation
CONCEPTION EN EAU VIVE
25 ANS D'EXPéRIENCE

Hydrostadium réalise la conception de votre parcours d'eau vive en coordination avec vos équipes.

CONCEPTION SANS
MODèLE PHYSIQUE

Grâce à son expertise et le savoir-faire de ses ingénieurs, Hydrostadium conçoit un parcours sans modèle physique.

Vous limitez grandement les coûts de conception avec notre solution.

SUIVI DE RéALISATION POUR
LA RéUSSITE DU PROJET

Hydrostadium peut réaliser le suivi de réalisation afin de garantir le respect des spécifications de conception pour la réussite de votre projet.


Système pour
inserts I & II

Le système pour inserts permet une fixation sécurisée des obstacles et la création de mouvements d'eau de fond.

Favorise les mouvements d'eau de fond pour retrouver les sensations des rivières naturelles

Améliore la sécurité de navigation par ses formes arrondies en réduisant les mouvements pulsatoires

Optimise le nombre d'obstacles nécessaires pour obtenir les variations souhaitées


Un caillebotis sur-mesure pour les inserts

Un caillebotis sur-mesure intègre les inserts.

Le constructeur de la rivière fabrique des caillebotis pour y intégrer les inserts. Une fois réalisés, les caillebotis sont ensuite solidarisés au radier de la rivière pour éviter les phénomènes de glissements sous la force de l'eau. Les inserts I sont utilisés lorsque l'eau est chargée de matière en suspension (sable). Les caillebotis sont auto-nettoyants.

Mouvements d'eau & Sécurité

Des formes en béton sont réalisées sur les faces amont. Ces formes permettent de créer des mouvements d'eau de fond et d'adoucir les possibles contacts des nageurs contre les caillebotis.




FLéXIBILITé pose & configuration

Ce système de fixation avec les inserts II permet de :

  • Offrir de la souplesse dans la configuration du lit des rivières artificielles,
  • Améliorer l'esthétique,
  • Avoir la possibilité de faire varier les mouvements d'eau de fond.

Principe de fixation

"Les coûts spécifiques à la rivière sont donc réduits"

Les inserts sont installés en « champs » dans le lit de la rivière ; ce principe permet de créer des mouvements d'eau de fond comme ils existent dans les rivières naturelles. Ce paramètre hydraulique réduit très significativement le nombre d'obstacles mobiles nécessaire au façonnage des mouvements d'eau de surface. Les coûts spécifiques à la rivière sont donc réduits.

Positionnement des inserts dans le lit

"Evite d'avoir à construire un modèle physique onéreux"

Le principe constructif est de couvrir à 20% le lit de la rivière par des champs d'inserts II. 80% des emplacements des champs d'inserts II sont définis sur plan. Les 20% restants sont positionnés sur site après les premiers essais en eau ce qui permet un ajustage fin des mouvements d'eau.

Ce principe et l'expérience d'Hydrostadium évitent ainsi d'avoir à construire un modèle physique onéreux.

© 2017 Hydrostadium