Principes et enjeux

Hydrostadium

Un stade d’eau vive est un équipement qui permet la pratique des sports d’eau vive (canoë, kayak, nage en eau vive, rafting, tubbing, hot dog…) dans un cadre organisé et sécurisé. Ce type d’aménagement accompagne le développement des sports de pleine nature en milieu urbain. Véritable pôle d’attraction, il apporte la fraîcheur de l’eau vive au cœur des villes.

Il existe différentes manières de réaliser un stade d’eau vive suivant les ressources qu’offre le site. Le lieu choisi pour la construction du stade olympique d’eau vive d’Athènes conforte, à l’extrême, ces propos. En effet, situé au cœur d’Athènes, sur l’ancien aéroport international d’Hellinikon, ce stade d’eau vive est alimenté par de l’eau de mer pompée à 3 kilomètres en amont. Chaque site a donc sa solution. Toutefois, ces travaux de grande échelle sont exceptionnels.

 Pour réaliser un stade d’eau vive, trois paramètres sont à prendre en compte :

  • Premièrement, l’emprise foncière dont les besoins se situent entre 6 000 m² (stade d’eau vive de Tournon Saint Martin) et 70 000 m² (stade d’eau vive d’Athènes) suivant l’objectif du projet.
  • Deuxièmement, l’alimentation en eau qui est soit naturelle par gravité, soit par stockage de la marée, soit assurée par une station de pompage qui remonte l’eau de l’arrivée au départ, soit mixte.
  • Troisièmement, la pente qui doit être comprise entre 0,5 % et 2,5 %. Pour un stade de 300 mètres, la dénivelée proposée sera de 5 mètres.

Chacun de ces paramètres peut se trouver naturellement dans un site donné, ou au contraire être créé artificiellement :

Si vous avez de l’eau et de la pente : aménagez la rivière existante en modifiant le profil du lit par déroctage ou par enrochement.
 

 
Si vous n’avez pas d’eau mais de la pente : créez un bassin aval et remontez l’eau avec des pompes.
 

 
Si vous avez de l’eau et une chute : utilisez la dénivelée créée par un barrage et construisez une rivière de contournement qui étalera la chute.
 

 
Si vous n’avez ni eau ni pente : terrassez une petite colline, créez un bassin aval et montez l’eau grâce à des pompes.
 

 
Si vous avez de l’eau mais pas de pente : installez une station de pompage qui remontera l’eau en haut de votre parcours.
 

 
Si vous êtes en bord de mer : construisez un petit barrage dans un estuaire et stockez l’eau de la marée haute.
 

 

© 2017 Hydrostadium