L’argentière

L’Argentière la Bessée, ancienne cité industrielle, mène depuis la fermeture des usines Pechiney une politique dirigée vers le sport et le tourisme.

Située dans un cadre idyllique pour la pratique des sports d’eau vive, la commune a souhaité aménager un stade d’eau vive dans le lit de la Durance à proximité de son plan d’eau. La Durance a donc été aménagée, pour sa partie située à la hauteur de la ville de l’Argentière la Bessée, de manière à créer des mouvements d’eau adaptés à la pratique des sports d’eau vive. Pour ce faire, des rochers ont été installés dans le lit de la rivière. 7000 m³ d’alluvions ont été déblayés et remblayés. De plus, des ouvrages d’accès à la rivière ont été réalisés : embarcadères, accès des rafts…

Grâce à cet aménagement, l’Argentière la Bessée dispose d’un stade d’eau vive de niveau national, et international, qui constitue le point de départ du plus long itinéraire d’eau vive français (35 km jusqu’à Embrun).

 

L'Argentière
L'Argentière

 

L'Argentière
L'Argentière
 

Caractéristiques du stade d’eau vive de l’Argentière la Bessée

Alimentation en eauGravitaire
Débit d’utilisationde 5 à 70 m³/s
Longueur450 m
Largeurde 6 à 30 m
Dénivelée4 m
Difficulté de navigationII à IV
  • Coût de l’aménagement : 1 524 000 euros
  • Maître d’ouvrage : Commune de l’Argentière la Bessée
  • Prestation EDF : Avant Projet Sommaire, Dossier de Consultation des Entreprises, Assistance marchés de travaux
  • Date de mise en service : Juillet 1993
  • Principales manifestations : Coupe de France de slalom en 1995, Championnats de France de slalom en 1996, Sélectif national en 1997 et 1998, Championnats de France cadets en 1999, Finale Coupe de France 2000
© 2017 Hydrostadium