Sydney

Faute de stade d’eau vive, le comité d’organisation avait décidé de supprimer l’épreuve de kayak slalom des Jeux Olympiques de 2000. C’est par un lobbying acharné que ce sport a réussi à obtenir sa réintégration. Nous ne sommes pas peu fiers d’avoir aidé à cette décision par l’apport de notre ingénierie. A cette occasion, le plus beau stade d’eau vive artificiel au monde a vu le jour, et il a permis le déroulement de superbes preuves.

Ce stade d’eau vive se situe à Penrith, dans la banlieue ouest de Sydney (60 km). Penrith a été, durant cette période, le théâtre des épreuves olympiques de canoë-kayak slalom et course en ligne ainsi que d’aviron. L’alimentation en eau du parcours d’eau vive est assurée par une station de pompage qui puise l’eau dans des lacs d’anciennes gravières. La rivière d’eau vive tracée en U positionne l’arrivée à proximité du départ. La station de pompage est équipée de six pompes qui alimentent le stade d’eau vive pour un débit de fonctionnement maximal de 16,8 m³/s. Un tapis roulant permet aux utilisateurs une liaison aisée entre les zones d’arrivée et de départ sans avoir à descendre de leurs embarcations.

Grâce aux obstacles mobiles EDF, le stade d’eau vive de Penrith permet aussi bien l’organisation de compétitions de canoë-kayak de haut niveau qu’une utilisation ludique pour assurer la rentabilité de l’équipement. Ainsi, la base d’eau vive réalise un chiffre d’affaires mensuel de 100 000 dollars Australiens, soit 61 000 euros environ, ce qui lui permet d’afficher un bénéfice sur les frais de fonctionnement du quart de cette somme !

 

Sydney
Sydney

 

Sydney
Sydney
 

Caractéristiques du stade d’eau vive de Penrith

AlimentationPompage
Débit d’utilisationde 4 à 16.8 m³/s
Longueur320 m
Largeurde 8 à 14 m
Dénivelée5.2 m
Difficulté de navigationII à IV
  • Coût de l’aménagement : 4 000 000 euros environ y compris les bâtiments d’exploitation
  • Constructeur : Pacific Power International avec l’assistance d’EDF
  • Prestation EDF : Design du stade d’eau vive et la fourniture d’obstacles mobiles
  • Date de mise en service : mars 1999
  • Principales manifestations : Pré-Olympiques en septembre 1999 et Jeux Olympiques en septembre 2000
© 2017 Hydrostadium